Vendredi noir

  • Publié dans Actualités
Black friday

L'expression jour noir est généralement réservée à des jours de triste mémoire. Un certain vendredi noir, 13 novembre 2015, par exemple.

C'est vrai, la mémoire se fatigue vite, se perd par non-usage. Il lui arrive même de disparaître quasi instantanément, comme ce fut le cas, le 7 septembre 1972, avec l'amnésie collective des 80 000 spectateurs des Jeux Olympiques de Munich1, ensanglantés deux jours plus tôt par des terroristes. Mais c'était un mardi, pas un vendredi alors...

Et quoi ? Serait-ce une raison pour (s')interdire de faire du commerce ou la fête ? Allons ! Il faudrait proscrire chaque jour, en permanence, dans ce cas, vu notre histoire ! Et le deuil dure un an, pas l'éternité, non ?

Finalement, rien ne s'oppose à l'organisation d'un événement commercial un vendredi, ni à ce que celui-ci soit nommé « vendredi noir », n'est-ce pas ? Avec drapeau noir à tête de mort, s'il le faut.

« Vendredi fou », « vendredi de folie » ou, sur un autre registre, « vendredi de rêve » seraient préférables, plus engageant pour la clientèle, mais les communicants et agences de pub doivent avoir leurs raisons, les enseignes aussi, peut-être.

Maintenant, pourquoi l'appeler « Black friday » ? Pourquoi pas « Venerdi nero » (italien) ou 黑色星期五 (chinois traditionnel) ? Ou, tout simplement... Vendredi noir (français traditionnel) ? Bizarre, non ?

Et pourquoi le quatrième vendredi du mois de novembre ? Quel sens donner à tout cela ?

Us, coutumes et traditions ne donnant rien en Europe continentale, nous avons étendu la recherche aux iles britanniques, mais également sans succès : le seul « Black friday » (anglais traditionnel) figurant dans quelques mémoires fait référence à la désastreuse attaque aérienne du vendredi 9 février 1945, décidée par l'Amirauté britannique contre des bâtiments allemands réfugiés dans le fjord Førde2. Pas vraiment une référence pour une braderie !

La traversée de l'Atlantique fut plus fructueuse, ce qui n'a rien de très surprenant... 

Aux États-Unis, le quatrième vendredi de novembre est le premier jour des grandes soldes et le début de la saison des achats de fin d'année. Dans les années 1960, époque où les comptes étaient tenus à la main (en rouge pour déficitaire, en noir pour bénéficiaire), ce jour faste pour les commerçants américains permettait à leurs comptes de sortir du rouge pour passer au... noir3.

D'où le nom donné à ce vendredi : « Black friday », vendredi (de l'encre) noir(e). Expression reprise dans son sens classique par les policiers de Philadelphie en 1966 pour désigner le jour des grands embouteillages provoqués dans la circulation par l'afflux massif des clients dans le centre de la ville. 

On s'en doutait un peu : rien de tel dans l'hexagone. Tout juste quelques bouchons, comme d'habitude, et encore. 

Nos enseignes et publicitaires ont-ils si peu d'imagination pour copier bassement jusqu'à une dénomination totalement dépourvue de sens en pays franc ? Aucun des responsables interrogés n'a été capable de donner la moindre explication sur celle-ci ou à propos de l'événement, de sa date, de sa signification.

Quant aux chalands... « Blak frIdé, c'est quoi ? ». Le gamin a-t-il raison : « Ça fait classe, ça pète ! Le reste... » ?

C'est exotique, alors c'est classe et si c'est américain, alors c'est top !

Et puis on peut se cacher derrière les mots : dire d'une personne qu'elle est trash parait moins violent que de la traiter d'ordure ou de déchet...

Allons, avec un peu de chance, après Halloween, en 2019 nous fêterons un très francophone Thanksgiving Day. En attendant l'Indépendence Day ?... 

Ou peut-être, enfin, un Green friday ou, mieux, un Vendredi... Vert !

 

Henri RIUS

 



1Attentat perpétré par le groupe Septembre noir le 5 septembre 1972, avec pour cible les membres de l'équipe israélienne. Celui-ci fit 17 morts, dont 11 membres de l'équipe, un policier et 5 terroristes. Le surlendemain, à la reprise des jeux, le public de la rencontre de football Allemagne de l'Ouest-Hongrie se comporta en grande majorité comme s'il ne s'était rien passé...
2Attaque soldée par de lourdes pertes.
3Selon Kevin Drum, auteur d'une étude très documentée sur le sujet publiée par Mother Jones (en anglais). En France on aurait préféré le vert au noir !

Rain And Snow

2°C

Saint-Gaudens

Rain And Snow

Humidité: 83%

Vent: 11 km/h

  • Rain And Snow
    21 Janvier 2020 7°C 0°C
  • Rain
    22 Janvier 2020 11°C 4°C
Banner 468 x 60 px